Blog/Nouvelles

La première remontée mécanique du Camp Fortune.

Le ski alpin a vraiment pris son envol dans les années quarante avec l’installation d’un premier remonte-pente à cordes sur la piste Slalom. Il fonctionnait avec un moteur Cadillac.

Premier remonte-pente à cordes sur la piste Slalom. Camp Fortune, Chelsea, Québec. Photo: Skieurs rassemblés à droite du saut de ski Lockeberg à Camp Fortune, Chelsea, Québec.

«C’est dans les années trente, après la construction du premier remonte pente sur la piste Slalom de Joe Morin qu’on note un engouement pour le ski alpin. Le ski de fond s’en voit délaissé. Le remonte pente, installé en mars 1940, fonctionne grâce à un vieux moteur Cadillac transporté sur place par des chevaux. Toutefois malgré sa popularité, le remonte-pente à corde manque d’efficacité. Il demeure fort encombré et la sécurité et le confort des skieurs sont compromis. En 1945, on décide alors d’élargir la piste Slalom ce qui ne suffit pas. On ouvre donc 2 nouvelles pistes soit la Morning After et la Malcolm MacDonald. (Herbert Marshall, How Skiing Came to the Gatineau, pages 51-55).

Renseignements fournis courtoisie du Musée canadien du ski.

Collection numérique

Reconnaissance des membres de la famille du Camp Fortune :

‘’Jouons dehors’’ Levée de fonds virtuelle supportant les Sports de Glisse Adaptés du Canada.

Camp Fortune