ORIGINES DU CAMP FORTUNE

Les familles skient ici de génération en génération

Camp Fortune est une station de ski à service complet, situé à seulement 15 minutes du centre-ville d’Ottawa-Gatineau, au cœur du parc de la Gatineau. L’histoire du développement de Camp Fortune montre l’importance de cette station pour le développement des activités alpines dans la région, et ce, depuis 1910 et jusqu’à nos jours. Camp Fortune s’est souvent mérité les éloges des gouverneurs généraux, qui ont félicité le Club de ski Ottawa pour son rôle dans la promotion de la vie active dans la région.

  • Camp Fortune est l’un des plus anciens centres de ski alpin au Canada, datant de 1920.
  • Camp Fortune était le premier site d’entraînement des olympiens Betsy Clifford, Anne Heggtveit, Patrick Biggs et Crispin Lipscomb
  • L’olympien Patrick Biggs est l’actuel président du Camp Fortune Ski Club en plus d’y être un entraîneur.
  • Il y a 10 ans, nous avons étendu nos activités et ajouté un parc aérien et des parcours de tyrolienne afin d’offrir des aventures actives tout au long de l’année.

Le chalet du Camp Fortune 1950-1960

Le « grand chalet blanc » du Camp Fortune a été le site de nombreux moments heureux. À l’époque, c’était le seul chalet. Il a été détruit par un incendie dans les années 1960.

Photo gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Central Canada Ski Championships (championnats de ski du centre du Canada) à Camp Fortune, organisé par le Club de ski Ottawa

Date : 1949
Lieu : Chelsea, Québec, Canada

Photo gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Origines

Le Club de ski Ottawa a été fondé en 1910. Ses membres dirigeaient ses activités depuis Rockliffe Park, Ottawa. Bien que les activités ont été suspendues de 1915 jusqu’à 1919 en raison de la Première Guerre mondiale, le Club de ski Ottawa a repris ses activités en 1919, sans d’autre interruption jusqu’à aujourd’hui. L’histoire du Camp Fortune commence en 1920, avec l’achat de la cabane de bûcheron de Garrett Fortune dans la région du lac Fortune et du mont Fortune. Ce bâtiment modeste a été rénové et a servi de premier chalet, et c’est pourquoi la station s’appelle aujourd’hui Camp Fortune.

Les activités de ski de l’époque étaient principalement orientées sur le ski de fond et sur le saut à ski. Le club a construit des tours de saut à ski dans Rockliffe Park et, plus tard, à Camp Fortune. Même s’il s’agissait d’une activité populaire, seule une petite proportion des membres pratiquaient cette discipline, lui préférant le ski de fond.

Le dimanche était jour de ski et les skieurs avides se réunissaient à la gare d’Ottawa, équipement en main, pour prendre le train direction nord jusqu’à Kirk’s Ferry, où ils commençaient leur randonnée jusqu’à Camp Fortune. De 1921 à 1932, les collines de la Gatineau étaient remplies de skieurs qui faisaient leur chemin le long d’un réseau de sentiers depuis Wrightville (Hull, aujourd’hui Gatineau) jusqu’à la ferme de McCloskey et au chalet ouest et Camp Fortune, près de 100 km de sentiers en tout. Les sentiers étaient entretenus et surveillés par les « coureurs de nuit » bénévoles du Club de ski Ottawa avant que la Commission de la capitale nationale ne commence les patrouilles du parc de la Gatineau.

Parmi les visiteurs célèbres, on compte le gouverneur général Willingdon (1926), Lord Tweedsmuir (1935), le gouverneur général Alexander (1946), Son Altesse Royale, la princesse Alice, la Grande-Duchesse de Luxembourg, le Prince Bernhard des Pays-Bas (1943), le très honorable George P. Vanier (1959) et MacKenzie King,pour n’en citer que quelques-uns. Dans les années 1970, il était du savoir commun que le premier ministre Pierre Trudeau allait faire des S sur les pistes. Au cours de son propre mandat de premier ministre, Jean Chrétien allait dévaler les pistes du Camp Fortune avec ses gardes du corps, et continue de venir skier chez nous aujourd’hui!

Skieurs à l’extérieur du chalet du Camp Fortune dans les années 1940.

On y voir les noms originaux des premières pistes : Georges, Western, Lake Trail, Ridgeroad et Keogan Road.

Photo gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Accès et évolution

Avec son accès facile par route et sa proximité à la ville, Camp Fortune est devenu la destination privilégiée pour les skieurs d’Ottawa et de Hull (désormais Gatineau). De 1925 jusqu’à 1930, le réseau de sentiers rayonnait autour du Camp Fortune et des développements plus importants ont été introduits avec l’ouverture de Slalom Hill en 1932, la première « colline ouverte » (descente) au Camp Fortune. Cet ajout a été suivi par l’installation du premier remonte-pente à corde en 1940. La colline a radicalement changé entre 1932 et 1959, avec l’ouverture de pistes qui composent la plupart de ce que propose Camp Fortune aujourd’hui dans le domaine du ski alpin.

La Commission du district fédéral (maintenant connue sous son nom de la Commission de la capitale nationale) a été fondée en 1927 et, en 1947, cette commission a accepté d’aider Camp Fortune dans la poursuite du développement de la station de ski récréatif. La zone Vallée a été inaugurée entre 1947 et 1959 avec trois nouvelles pistes. On a ouvert la zone Skyline en 1959, avec l’installation d’un remonte-pente à soucoupes et en 1961 on a ajouté un télésiège.

À mesure que les modes de transport évoluaient, on a modifié l’infrastructure de Camp Fortune. À une certaine époque, tous les skieurs arrivaient d’Ottawa et de Wrightville par train, puis la Société des transports de Hull a commencé à organiser des transports par autobus. Avec la popularité de voiture, des changements additionnels ont dû être apportés, car l’accès actuel par Dunlop Road était réservé aux autobus. En 1955, on a ouvert le premier parc de stationnement au chalet du Camp Fortune, permettant aux skieurs d’arriver avec leur propre voiture.

Entre 1921 et 1964 des chalets ont été construits ou agrandis pour répondre à l’intérêt croissant pour le ski alpin. Parmi les plus importants, on comptait le « grand chalet blanc », officiellement inauguré par Lord Tweedsmuir en 1939, et le chalet principal du Camp Fortune datant de 1964. Malheureusement, ces deux chalets ont depuis brûlé. L’actuel chalet principal du Camp Fortune a été construit en 1994 avec des agrandissements en 1995 et plus récemment à l’automne 1999. Ce dernier ajout comprend une nouvelle cuisine et une cafétéria.

Gestion et programmation

Jusque dans les années 1960, le Club de ski Ottawa fonctionnait sur une base d’adhésion et ne prélevait que des frais très modestes. Dans les années 1960, le conseil a adopté une approche entrepreneuriale et a pris des décisions qui permettraient d’assurer la croissance continue du club et le développement du Camp Fortune. En 1972, le Club a acheté les concessions détenues par différentes entités tout au long du développement de la station.

En 1994, Peter et Robert Sudermann, propriétaires et gestionnaires d’une station de ski près de Winnipeg, ont acheté le Camp Fortune. Les frères ont immédiatement commencé à améliorer et à agrandir les infrastructures existantes. Les Sudermanns ont un signé un contrat de location à long terme pour les terrains de la Commission de la capitale nationale et ils se sont engagés à créer et à maintenir la meilleure station de ski de service complet ouverte à l’année à Ottawa et la région de la capitale canadienne.

Le Club de ski Ottawa est récemment revenu à son nom d’origine et opère toujours un programme régulier de ski de compétition au Camp Fortune. Au fil des ans, la programmation à l’école de ski du Camp Fortune a mis l’accent sur l’encadrement et l’instruction, ce qui a permis au Camp Fortune de devenir l’un des meilleurs centres de ski en famille dans la région. Nous sommes toujours en excellente position aujourd’hui, avec nos programmes de ski de compétition Nancy Greene, les leçons pour les enfants et les jeunes, des cours privés ou en groupe ainsi que le populaire programme « ski-école ».

Le 13 février 1949, Central Canada Ski Championships (championnats de ski du centre du Canada)

Organisée au Camp Fortune par le Club de ski Ottawa, l’épreuve de descente a eu lieu sur le Kings Mountain. Les skieurs ont marché au sommet et ils ont skié vers le bas pour finir au chalet Beamish. Le skieur de la photo est Andy Tommy, qui a terminé en 1 heure 7 minutes. Andy Tommy a développé la station de ski Edelweiss.

Photo gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Chelsea, Québec, Canada, 1917

Débarqués au Kirk’s Ferry et prêts à skier jusqu’à Camp Fortune, Pink Lake et Hull, et ensuite rentrez en tramway.

Photo gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Skieurs au Camp Fortune, 1949

De gauche à droite : John Bergeron, Art Tommy, Andy Tommy, Dave Gill, Jim Soame. Photographiés derrière le chalet Fortune.

Photo gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Les améliorations récentes apportées aux pentes de ski

2000 – La zone Meech est rouverte
À l’automne, un télésiège quadruple a été ajouté à l’occasion de la réouverture de la zone Meech avec trois nouvelles pistes. Nous avons désormais la capacité de faire monter plus de 13 000 personnes à l’heure.

2007 – Un nouveau système de fabrication de neige artificielle
Camp Fortune investit dans un système de canons à neige haut de gamme HKD. En automne, les travaux d’installation du nouveau système de canons à neige ont été achevés. Nous offrons donc plus de neige, de meilleures conditions et plus de ski!

Les avantages des canons HKD résident principalement dans le fait qu’ils sont des canons à haute efficacité, c’est-à-dire qu’ils convertissent plus d’eau en neige tout en utilisant moins d’air. Ce qui permet à un plus grand nombre de canons de fabriquer davantage de neige de meilleure qualité à un rythme accéléré. Jusqu’ici, les commentaires des clients ont été extrêmement favorables.

2010 – Installation d’un tapis roulant
Nous avons installé un tapis roulant dans la vallée à l’automne et nous l’avons baptisé chemin Waxman du parc Pee Wee, en l’honneur de Steve Waxman, qui a contribué à la création et à la réussite du programme Ski-Wee.

2012 – D’autres canons à neige
Canons à neige avec 4 500 pieds de tuyautage tout au long de la piste Bud Clark et au bas de la piste Canadian et 22 canons fixes sur tour dans la zone Skyline

2013 – Davantage de neige fabriquée
Une nouvelle pompe augmenté notre capacité de fabrication de neige de 50 %

2013-2014 – Tapis roulant supplémentaire
Après la réussite de notre premier tapis roulant, nous en avons installé un deuxième pour servir encore plus de skieurs et planchistes débutants.

2014-2015 – Ouverture de la piste Duffy
Nous avons ouvert notre nouvelle piste Duffy tout à côté de la Slalom. Elle offre un parcours unique incroyablement amusant avec une belle poudreuse.

2015 – Resurfaçage complet de la piste Humdinger
Moins de roches et d’ornières sur Humdinger pour de meilleures conditions de neige toute l’année sur cette importante piste cross-over.

Équipement d’entretien des pistes

2008 : Achat d’une nouvelle dameuse PistenBully Park

2010 : Achat d’une nouvelle dameuse PistenBully 400.

2015 : Nous avons acheté une nouvelle dameuse PistenBully et un treuil pour l’entretien des pistes raides parce que nous sommes toujours aussi déterminés à fournir des conditions exceptionnelles.

Les photos additionnelles ci-dessous sont une gracieuseté de la Société historique de la vallée de la Gatineau

Le Club de ski Ottawa a été fondé en 1910 et était le le plus important club de ski au Canada. Créé a l’origine pour le saut à ski à Rockcliffe Park, le club a changé son objectif à la fin de la Première Guerre mondiale. Le club s’est alors recentré sur les terres autour de la propriété de Garrett Fortune, un pionnier des collines, dont le “camp” deviendra le Camp Fortune (source : SHVG).

1931 – Chalet de ski du Camp Fortune en 1931; il a plus tard été détruit par un incendie.

1939 – David et John Chance qui s’apprêtent à partir numéro 47, Delaware Street à Ottawa pour aller prendre le ski-bus Lisgar en route vers le Camp Fortune.

1940 – Pistes de ski de fond du Club de ski Ottawa. Un croquis indiquant les sentiers et les routes empruntées par le Club de ski Ottawa. La carte comprend Meech Lake, Old Chelsea, Kingsmere, Camp Fortune, Mountain Road et autres régions des alentours.

1949 – Le saut à ski Lockeberg au Central Canada Ski Championships (championnats de ski du centre du Canada) de 1949, organisés au Camp Fortune par le Club de ski Ottawa. Le chalet Lockeberg est visible au loin. Ce sauteur à ski s’appelle Hugsted et il a atteint une hauteur de 49 mètres (161 pieds).

1949 – Les visiteurs se lèvent pour le saut à ski lors des championnats de ski de 1949 organisés au Camp Fortune par le Club de ski Ottawa.